Logo

Suivi & évaluation dans le secteur agricole: quelles sont les capacités? - Shared screen with speaker view
Sarah Faber
01:36:39
Bonjour! Veuillez partager vos questions avec nous ici.
Abdramane KONE
01:50:08
Bonjour , je suis le Responsable de suivi-évaluation d'une organisation non gouvernementale "ONG-3AG" sur le projet d'amélioration du cadre de vie des femmes de la commune rurale de Nonkon phase III 2019-2023.
Renata Mirulla
01:50:50
Bonjour Abdramane
Abdramane KONE
01:54:06
Je suis trés content d'assiter à cette reunion. car j'ai vraiment besoin de renforcer ma capacité dans le domaine de l'évaluation.
Jean-Marie Loncle
01:54:21
Parle de manque de moyen mais la multiplication des cellules de suivi et évaluation n’entraîne-t-elle pas une dispersion des moyens (financiers, humains, technique) ? Quelles relation entre ces différentes cellules de SE ?
Adama TAOKO
01:54:37
HELLO BONJOUR TOUT LE MONDE. DESOLE POUR CONNEXION TARDIVE DUE A DES PROBLEMES INTERNET
Moussa Diagne
01:54:52
Est ce que vous pensez que les autorités ont une appropriation sincère du suivi et évaluation pour que ce dernier se développe et serve réellement au bénéfice du développement agricole?
Louisette BAMZOK
01:54:54
Comment faire pour stabiliser les personnels dédiés au suivi et évaluation au sein des unités centrales?
Bassirou DIAGNE
01:57:38
Merci pour cette invitation et merci pour les partages de résultats et d'expériences. le constat à mon niveau, l'étude a été menée au niveau macro de la chaine de résultats dans le secteur c'est à dire au niveau des ministères. est ce que la dimension de la capacités des Organisations de producteurs et autres acteurs a été pris en compte?
Sana Ben SALEM
01:58:05
Oui j'aime beaucoup la question de Jean-Marie, elle est très intéressante
Jauriac AOUANOU
01:58:45
Bonjour à tous. Je suis Jauriac AOUANOU, béninois. Je ne suis pas du secteur agricole mais je suis du domaine du suivi-évaluation. Je formule donc le vœu que l'on élargisse les opportunités de renforcements des capacités dans le domaine de l'évaluation à d'autres acteurs tels que les consultants indépendants qui pourront accompagner les ministères et les directions techniques à mieux évaluer leurs projets. Il est plus aisé aux parties prenantes réalisant les projets à faire du suivi que de l'évaluation.
Jeannette Florence Magni Eben
01:59:04
Bonjour, je suis Magni Eben Jeannette Florence, agrosocioéconomiste de formation, Ingenieur d'étude au Ministère de l'Agriculture et du Développement rural et professionnelle junior FAO Cameroun.
Jeannette Florence Magni Eben
02:00:42
Très heureuse de prendre part à cette reunion.
Steve Gautier SOKAMBI
02:01:45
Bonjour à tous,, je suis très d'accord lorsqu'un intervenant disait que dans beaucoup d'organisations/unités de suivi-évaluation, on fait beaucoup plus de suivi que d'évaluation or l'impact d'une intervention ne peut-être mesuré que durant une évaluation.
bintou nimaga
02:01:56
Bonjour tout le monde et merci pour l'initiative. Je mets surtout l'accent sur l'utilisation des résultats de l'évaluation, car ces résultats doivent pouvoir servir tout le secteur agricole et non seulement l'organisation commenditaire.
KENGNI FIDELE
02:03:27
A mon sens, que ce soit les organisations ou les projets, le suivi peut etre interne, mais l'évaluation doit etre externe pour etre plus credible.
Sana Ben SALEM
02:04:11
Mais le problème ce que parfois la culture avec l'évaluation externe.
Germain MBAV YAV
02:04:31
A Laurent Barbut. Que faire pour se spécialiser en évaluation des politiques publiques agricoles et rurales. Germain Mbav Yav Conseiller au Bureau d'études du Sénat en RD-Congo. Commission Environnement et ressources naturelles.
Jeannette Florence Magni Eben
02:04:42
ma question est la suivante: en cas de renforcement de capacités, les capacités de qui doit-on renforcer exactement? en d'autres termes quels seront les bénéficiares de ce renforcement de capacité en suivi et évaluation?
Jean-Marie Loncle
02:07:01
Pour celles et ceux qui ont produits et partagés leurs travaux de SE avec les décideurs, comment ces derniers les ont utilisés, pris en comptes ?
Bassirou DIAGNE
02:07:20
est ce que dans les constats, on peut avoir l'idée de l'existence de guideline M&E au niveau ministére pour assurer la continuité ?
Aurelie Larmoyer
02:07:23
Au sujet de la déperdition des competences, il me semble aussi que la suggestion de Jauriac de cibler aussi les experts independants pourrait contrubuer de facon efficace
Jeannette Florence Magni Eben
02:12:10
pour repondre à la question "quelles sont les capacités en termes de suivi et évaluation dans le secteur agricole? je pense que la conduite d'un diagnostic dans chaque pays pourrait peut etre apporter des reponses à cette interrogation.
Bali Andriantseheno
02:19:46
Comment effectivement faire accepter le Gouvernement à capitaliser et investir dans le suivi et l'évaluation pour de meilleures prises de décision?
1gP9rsKjigvD4QZUq_201SwKgrThFBbmRyb2lkU2hhcmVfMTU3
02:20:29
si il ya ne pas base line comment le donne l'evaluation?
Jauriac AOUANOU
02:24:35
Merci à Aurélie Larmoyer pour votre apport à ma proposition. Au cas où cette idée serait validée par la FAO, j'espère qu'un canal de diffusion de l'information sera donné pour que nous en profitions
Jean-Marie Loncle
02:27:13
Au Gabon il y a un minsitère de la Bonne gouvernance qui a dans ses compétences l'évaluation des politiques publiques il me semble. Des passerelles existent-elles entre les ministères sectoriels et ce ministère de la bonne gouvernance ? notamment au niveau du renforcement des capacités et l'appui